Des temples partout dans Tokyo !

Toujours à Tokyo, au milieu de la ville ultra-moderne animée, se trouvent encore un peu partout des parcs calmes au sein desquels s’élèvent temples Shinto ou Bouddhistes …

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Des kimonos …

Aujourd’hui, c’est à un défilé de mode de kimonos dans les rues de Tokyo que je vous convie …

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

 

Sur les marchés de Tokyo

Le marché aux poissons de Tsukiji était le principal de la métropole de Tokyo et le plus grand marché de gros du monde pour les poissons et fruits de mer, mais il a été déplacé, après de longs débats, en fin 2018. Il ne reste dans le quartier qu’environ un quart de la surface du marché, occupée par des échoppes, des restaurants …

Pour le marché aux poissons, nous avons dû en trouver un autre, dont le lieu doit rester secret, et qui ne fonctionne qu’une fois par mois, le premier samedi matin du mois.

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Kanda Matsuri (3eme partie)

Le Kanda matsuri est un des grands festivals shinto du Japon et l’un des trois plus grands de Tokyo.
Les enfants aussi sont impliqués : le samedi, les plus jeunes ont leur propre parcours dans les petites rues et le dimanche ils participent, souvent en portant ou tirant un petit Mikoshi dédié (aidés par des grands), à l’avant de la procession de la confrérie.

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Kanda Matsuri (2eme partie)

Le Kanda matsuri est un des grands festivals shinto du Japon et l’un des trois plus grands de Tokyo. Ses défilés importants regroupent plus de 200 mikoshi (littéralement  «palanquin divin») que les fidèles (hommes et femmes) transportent dans les rues d’un quartier, en s’encourageant mutuellement en permanence …

Parmi ces équipes, l’une n’est composée que de femmes, habillées en noir, avec un bandeau rouge. Très photogénique ! Nous les avons suivies pendant toute la fin de la matinée.

(à suivre)

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Kanda Matsuri (1ere partie)

Le Kanda matsuri est un des grands festivals shinto du Japon et l’un des trois plus grands de Tokyo. Le festival commence au début du XVIIe siècle en célébration de la victoire décisive à la batialle de Sekigahara.
Le festival a lieu le samedi et le dimanche les plus proches du 15 mai, mais comme il alterne avec un autre matsuri, il n’est organisé que les années impaires, au Kanda-myōjindans le quartier Kanda de Tokyo et les rues et avenues autour du temple. Ses défilés importants concernent plus de 200 mikoshi…

(à suivre)

© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Too old to Rock’n’Roll, Too Young to Die (*)

Au Parc de Yoyogi, en plein centre de Tokyo, un groupe de « danseurs » de Rockabilly se réunit tous les samedi après-midi et fait son show, d’abord pour eux-mêmes. Les passants s’arrêtent et font le cercle pour les observer.

(*) Le titre de l’article m’a été prêté par Ian Anderson (pour les non connaisseurs, c’est le titre d’un album de Jethro Tull)
© 2019 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.