Salon Epoqu’Auto 2018

La 40eme édition du Salon Epoqu’Auto s’est tenue dans les halls d’Eurexpo, à Lyon, le week-end dernier : 700 exposants sur plus de 50 000 m², 60 000 visiteurs attendus pour admirer des véhicules du passé, des voitures d’exception d’une grande rareté, fureter à la recherche de la pièce détachée manquante …
Le salon Epoqu’Auto est organisé depuis 1979 par les adhérents du Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes.

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.
Publicités

Deadwood

Suite à l’annonce par le colonel Custer (voir mon article précédent sur Little Big Horn) de la découverte de gisements d’or dans les Black Hills, et la ruée vers l’or qui en découla, Deadwood a été fondée illégalement sur un territoire indien concédé par le gouvernement américain en 1868 au peuple lakota.

La ville devint dès 1876 une ville réputée pour ses  bandits-manchots et ses maisons closes (c’est base du scénario de la série télévisée Deadwood), et aussi pour avoir été le théâtre du meurtre de Wild Bill Hickok et le lieu de sépulture de Calamity Jane.

Wild Bill Hickok, faisant fonction de shérif à Abilène, Kansas, joue un peu trop avec ses revolvers, et doit partir après avoir tué par erreur son adjoint. Il joue alors dans le spectacle itinérant de Buffalo Bill, puis part chercher de l’or dans le Wyoming. Peu de temps après, il arrive dans les Black Hills, avec Calamity Jane comme compagne de route. Le 2 Août 1876, Wild Bill joue au poker dans un saloon de la ville. C’est alors qu’il est tué dans le dos par un certain Jack McCall. Un spectacle rejouant la scène se déroule chaque jour au Saloon#10.

La ville continua de prospérer devenant un centre minier important des Black Hills, et fut inscrite au patrimoine national américain en 1961.

Et c’est ici que se termine notre périple western !

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

 

Automne dans les Black Hills

Les black Hills (littéralement « collines noires », Pahá Sápa en Lakota) sont une chaîne de montagnes située dans la partie occidentale du Dakota du Sud. Le nom de Black Hills, traduit littéralement du Lakota, vient du fait qu’elles apparaissent sombres quand on les observe d’une certaine distance, du fait de leur couverture arborée.
Cette région touristique est réputée pour son cadre agréable; Spearfish Canyon est une vallée encaissée dans le Nord de la Forêt Nationale des Black Hills.

Les Black Hills sont considérées comme sacrées par les Sioux.

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Orage sur Little Big Horn

La bataille de Little Bighorn, surnommée aux États-Unis Custer’s Last Stand (« l’ultime résistance de Custer »), et en sioux la bataille de la Greasy Grass opposa les 647 hommes du 7ème régiment de cavalerie de l’armée américaine du Colonel George Custer à une coalition de Cheyennes et de Sioux constituée à l’initiative de Sitting Bull.
Elle s’est déroulée les 25 et 26 juin 1876, à proximité de la rivière Little Bighorn, dans l’est du Montana et se solda par une victoire écrasante des Amérindiens menés par les chefs sioux Crazy Horse et Gall et par le chef cheyenne Lame White Man. Custer et 267 de ses hommes périrent dans cette bataille.

Little Bighorn occupe une grande place dans la culture américaine. On estime qu’en moyenne, un millier de livres consacrés à ses acteurs sort chaque année aux États-Unis.

Le site de la bataille est préservé dans le Little Bighorn Battlefield National Monument, où nos photos ont profité d’un magnifique ciel d’orage.

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Des bisons et des chiens de prairie

Quelques images d’animaux du Parc National des Badlands et du Custer State Park, tous deux dans le Dakota du Sud : des bisons en troupeau (c’est la période du round-up où ils sont rassemblés, au risque de créer des embouteillages – « bisons pas futés » !), des chiens de prairie, des pronghorns (antilopes d’Amérique) …

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Couleurs d’Automne

Les couleurs d’Automne se sont installées au Parc de la Tête d’Or d’où j’ai ramené hier et ce matin, juste après le lever du soleil, ces images en orange et rouge …

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.

Wild Wild West

La ville de Hill City a été fondée en 1876 pendant la ruée vers l’or dans les Black Hills. Dès le début, les propriétaires de mines ont pensé que cette région de montagne aurait besoin d’un chemin de fer pour rendre l’extraction des riches veines souterraines rentables. Néanmoins, ce n’est que dans les années 1890 qu’une ligne régulière atteignit Hill City. Au fil du temps, les locomotives diesel ont remplacé toutes les machines à vapeur dans les Collines Noires.

Cependant, depuis 1957, les entrepreneurs des trains à vapeur des Collines Noires ont remis en route le « Train de 1880 » sur la route originelle des « Chicago, Burlington and Quincy Railroad » entre Hill City and Keystone, pour le plus grand plaisir des touristes qui l’empruntent … et des photographes qui le poursuivent au long de son trajet.

© 2018 – Copyright Pierre-Jean Durieu
Les photos présentées sur ce blog ne sont pas libres de droits d’utilisation et ne peuvent en aucun cas êtres copiées ou utilisées sans mon autorisation explicite.